La Libye : s'attendre à un bourbier ou pas?
 -
RSS

Articles récents

Recette NOUGAT fait maison, recette facile!
"MARS"...la planète rouge.
Le mois de janvier ouvre la porte...
L'élection présidentielle au Etats-Unis
La grande crue de 1910 à Paris...

Catégories

Actualités
Coup de coeur!
ESOTERISME
Loyola s'exprime
people
Recette antillaise et d'ailleurs
Société
voyance audiotel
fourni par

Blog Loyola voyance pas cher

La Libye : s'attendre à un bourbier ou pas?

Moscou met l'Otan en garde contre une guerre en Libye L'ambassadeur russe auprès de l'Otan a averti samedi que l'alliance risquait d'être entraînée en Libye dans une guerre à part entière, comme en Irak et en Afghanistan.L'Otan a veille au respect de l'embargo sur les livraisons d'armes à la Libye et a accepté de commander la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au dessus du territoire libyen.Les Etats-Unis assurent pour leur part le commandement des raids aériens menés contre les forces kadhafistes afin de protéger les civils, mais l'Otan a été pressentie pour prendre la relève."Ainsi que nous l'avions prédit, l'Otan est entraînée de plus en plus profondément dans la guerre en Afrique du Nord", a déclaré à Interfax Dmitri Rogozine, représentant de la Russie auprès de l'Otan."Les déclarations que nous entendons aujourd'hui de membres de l'Otan et de l'Alliance dans son ensemble risquent d'entraîner ce bloc dans une opération à grande échelle sur le territoire libyen, ce qui signifie essentiellement que les Etats-Unis et leurs plus proches alliés pourraient être entraînés dans une troisième guerre, s'ajoutant à celles d'Irak et d'Afghanistan".La Russie a approuvé ce mois-ci l'adoption de sanctions contre le colonel Mouammar Kadhafi et son gouvernement, mais elle s'est abstenue la semaine dernière lors du vote du Conseil de sécurité qui a autorisé la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne, permettant une intervention armée d'une coalition occidentale.Le président Dmitri Medvedev s'est inquiété cette semaine lors d'une conversation téléphonique avec son homologue américain Barack Obama des risques de pertes civiles.Le Premier ministre Vladimir Poutine a adopté un ton plus dur en comparant la résolution de l'Onu autorisant le recours à la force en Libye aux appels médiévaux à la croisade.A Bruxelles, des responsables de l'Otan ont indiqué que les plans opérationnels de l'Otan prévoyaient une mission de 90 jours qui pourrait être allongée ou raccourcie, selon les besoins.